Comment faire baisser le taux d’invendus « techniques » et augmenter sa capacité de diffusion des ventes directes ?

Votre taux d’invendus ne sera jamais ramené à 0, mais en mettant en place certains automatismes il est possible de le faire baisser :

  • Profiter des variations de taux de remplissage : les débuts de mois sont souvent calmes : le temps que les plans médias soient signés, les éléments livrés, vous avez souvent quelques jours quand ce n’est pas une semaine où 2 avant que vos inventaires soient sollicités à plein régime.
    Profitez de cette période pour prendre de l’avance sur les campagnes déjà en ligne.
    Recommendation : limitez l’overrun à 20-30% pour que la diffusion reste « lissée ».
    Et même si votre pipe mensuel n’est pas encore sold out, vous n’êtes pas à l’abris d’un budget signé in extremis pour une diffusion serrées. En préparant le terrain vous vous laissez la chance de dire, le 20 du mois « 30k à absorber pour le 30 ? Avec la puissance de notre offre, ce sera les doigts dans le nez…si ça t’arrange je te prends 40 ? ».
  • Exclusion des devices mobiles : de plus en plus d’annonceurs séparent bien leurs prises de paroles laptop de celles smartphones ou tablettes. Mais ce n’est pas le cas de tous : certains trouvent leur intérêt à faire du multidevice via un seul OI et un seul jeu de formats traditionnels. D’autant que les CTR sur mobiles et tablettes sont souvent supérieurs.
    Votre traffic manager échaudé par quelques scuds des commerciaux pour avoir oublié ce ciblage alors que c’était écrit dans l’OI (police 6 en bas à gauche) peut avoir tendance à automatiser cette restriction sur toutes les campagnes pour éviter des impairs.
    Recommandation : faites un listing complet avec vos commerciaux des annonceurs qui acceptent le cross device.
  • Détendez les ciblages : rassurant pour vos commerciaux, les ciblages leurs donnent une arme supplémentaire pour convaincre. Mais cela peut créer des maux de têtes à votre Traffic Manager qui non ne pourra pas diffuser cet énorme budget vendu sur un mot-clé qui fait 25 pages vues par jour.
    Essayez de mettre en place des cadres de diffusion « RG dont ciblage ». Par exemple RG sur le site choisi dont 100% de PDV sur ce ciblage cher à l’annonceur. « Dès que vous vous connectez sur ce ciblage vous vous verrez ». Et ça permet de répondre au toujours présent complexe du « je ne me vois pas ».
  • Aider son adserver : la plupart des adservers vous permettent d’ajouter des variables pour affiner la prévision d’inventaire. Un événement exceptionnel se profil et devrait doper vos audiences ? Un de vos éditeurs fait une grosse MEP qui risque de faire baisser son audience ? Donnez l’info à votre algorithme, il anticipera ces variations non prévisibles.
  • Détendez les capping (avec modération) : selon votre TM vous allez terminer à 14 250€ de diffusé sur un OI à 15 000€ ? Annoncer une sous-diff à son agence et perdre des points pour si peu est bien dommageable. Un passage du capping de 3 à 6 sur les derniers jours de campagnes arrangera tout le monde. Et si l’agence le remarque, ce sera bien moins grave que de diffuser :
    • En BTF
    • 2 formats sur la même page
    • Sur un site non présent dans le cadre de diffusion

Et vous quelles sont vos techniques pour faire baisser ces invendus ?

Dans l’article suivant nous allons voir comment monétiser les impressions non monétisées en premium

Recent Posts